Accueil / Blog / Mobilité électrique / Fauteuil roulant électrique : choisir une base motrice appropriée

Fauteuil roulant électrique : choisir une base motrice appropriée

Partagé:

Lorsqu’on choisit un fauteuil roulant électrique, un des premiers et plus importants facteurs à considérer est la position des roues motrices. Le choix de la base motrice influence les performances du fauteuil de multiples façons : au moment de franchir un obstacle, sur une pente, à vitesse élevée ou sur un terrain accidenté par exemple. La maniabilité dans les espaces restreints diffère également d’une base motrice à l’autre.

Jusqu’à présent, les fabricants de fauteuils roulants électriques ont développé quatre types de base motrices avec différentes positions des roues motrices. D’ailleurs, lorsque nous parlons de la position des roues motrices, c’est toujours par rapport à la position de l'utilisateur assis dans le fauteuil.

Roues motrices

Pour chaque type de base motrice, je décrirai ci-dessous les avantages et les inconvénients en termes de caractéristiques de conduite.

Ces descriptions vous aideront à choisir la base motrice la mieux adaptée aux besoins de vos patients. Les quatre options :

  • Un fauteuil roulant électrique à roues motrices propulsion RMP (en anglais RWD )
  • Un fauteuil roulant électrique à roues motrices hybrides RMH (en anglais HWD)
  • Un fauteuil roulant électrique à roues motrices centrales RMC (en anglais MWD)
  • Un fauteuil roulant électrique à roues motrices traction RMT (en anglais FWD)

Roues motrices propulsion, roues motrices hybrides, roues motrices centrales, roues motrices traction (de gauche à droite).
Roues motrices propulsion, roues motrices hybrides, roues motrices centrales, roues motrices traction (de gauche à droite).

Cependant, ce choix est très personnel. Un patient devra donc toujours faire un essai avec la base motrice recommandée. Si au premier abord une personne ne se sent pas à l’aise pour rouler avec la base motrice qui semble la mieux adaptée à ses besoins, il est possible de demander à un ergothérapeute de donner des cours de conduite.

Si une personne utilise déjà un fauteuil roulant électrique, changer de base motrice n’est pas une décision facile car la personne devra alors réapprendre à conduire avec le nouveau type de roues motrices.

Roues motrices propulsion (RMP)

Dans le cas d’un fauteuil roulant électrique à propulsion, les roues arrière sont motrices et les roues avant sont généralement des roues directrices. Le centre de rotation se trouve entre les roues motrices. En conséquence la surface nécessaire pour faire un demi-tour ou une autre manœuvre est assez importante car presque toute la longueur du fauteuil roulant pivote autour de ce centre : le diamètre de braquage d’un RMP est relativement grand.

Du premier tricycle à la voiture moderne, la plupart de nos moyens de transport utilisent la propulsion arrière, les roues avant servant à manœuvrer.

Les fauteuils roulants électriques à propulsion sont connus pour leur confort et performances de conduite en extérieur. Par leur nature, les RMP ont une bonne tenue de route et sont très performants dans les montées, lorsque le centre de gravité se déplace vers les roues motrices. Ce type de base motrice a tout ce qu’il faut pour rouler confortablement à vitesse élevée.

Une majorité des utilisateurs trouvent les roues motrices propulsion moins appropriées pour une utilisation à l’intérieur. C’est principalement dû au grand diamètre de braquage : il faut plus d'espace pour pouvoir manœuvrer. Au moment de faire un essai avec une configuration, il est conseillé d’inclure des tests dans des espaces restreints : le couloir, les toilettes, la salle de bain et la cuisine.

Un fauteuil roulant électrique à roues motrices arrière a beaucoup d’avantages pour ceux qui font souvent de longs trajets à l’extérieur mais également pour les personnes qui ont des difficultés à maitriser un fauteuil roulant électrique.

Principales caractéristiques d'un fauteuil roulant électrique à roues motrices propulsion

  • Une grande stabilité de conduite
  • La capacité de franchir confortablement des obstacles ou des différences de niveau
Le Quickie Q500 R : fauteuil roulant électrique à roues motrices propulsion

Roues motrices hybrides (RMH)

Ce type de base motrice est relativement nouveau ! Un fauteuil roulant électrique RMH combine les avantages des roues motrices propulsion et des roues motrices centrales..

Par rapport aux RMP, les roues motrices hybrides sont placées un peu plus en avant, sous le corps du patient. La base motrice est équipé de série de deux roues anti-basculement intelligentes. Ces anti-bascule innovantes et le système de suspension unique et ajustable garantissent que les six roues restent toujours en contact avec le sol. Pour le patient, cela se traduit par un confort de conduite amélioré une grande sécurité et stabilité.

La conduite d’un fauteuil roulant hybride est très intuitive, car le centre de rotation du fauteuil roulant coïncide pratiquement avec l’axe central du patient. D’autre part, le diamètre de braquage est bien plus petit que celui d’un fauteuil roulant électrique RMP. Grâce à ces caractéristiques, une base motrice hybride est mieux adaptée pour manœuvrer à l'intérieur de la maison.

Un fauteuil roulant électrique à roues motrices hybrides a des avantages évidents pour les personnes qui ont un besoin accru de confort et de suspension mais aussi une préférence pour un modèle plutôt compact. Pour ceux qui utilisent des commandes spéciales alternatives, les caractéristiques de conduite d’une base motrice hybride peuvent être un réel atout.

Un autre groupe d’utilisateurs qui peuvent bénéficier d’un fauteuil roulant hybride, sont les personnes, habituées à rouler avec un fauteuil roulant électrique à roues motrices arrière, qui s’installent dans une maison plus petite où un diamètre de braquage plus petit convient mieux. Imaginez aussi les avantages d’un hybride pour les personnes qui passent d’une commande traditionnelle à une commande spéciale.

Principales caractéristiques d'un fauteuil roulant électrique à roues motrices hybrides

  • Un excellent confort de conduite
  • Une grande stabilité et maniabilité
Le Quickie Q500 H: fauteuil roulant électrique à roues motrices hybrides

Roues motrices centrales (RMC)

Un fauteuil électrique RMC a des roues directrices à l'avant et à l'arrière et des roues motrices centrales. Le centre de rotation, entre les deux roues motrices, se situe directement sous l'utilisateur. C’est la raison pour laquelle une rotation du fauteuil – par exemple pour faire un demi-tour – parait tout naturel. La conduite avec une base motrice à traction centrale est généralement perçue comme très intuitive.

De toutes les bases motrices, celle-ci a le diamètre de braquage le plus petit, ce qui lui donne une longueur d’avance dans les espaces restreints à l’intérieur de la maison. Néanmoins, l’utilisateur doit apprendre à tenir compte des mouvements que font les roues directrices à l’avant et l’arrière lorsqu'il (ou elle) tourne son fauteuil, surtout près d'un mur par exemple.

Les roues directrices garantissent la stabilité du fauteuil roulant électrique pendant la conduite. De ce point de vue, un fauteuil RMC ressemble à un Segway qui a aussi des roulettes de sécurité à l'avant et à l'arrière. Si les bras des roues directrices étaient complètement rigides, il serait impossible de franchir un seuil et le fauteuil patinerait au moment de rouler dans un trou. Pour cette raison, une base motrice RMC a toujours un système de suspension très avancé. Grâce à un système innovant, les roues motrices restent toujours en contact avec le sol. Au moment de franchir un seuil ou autre obstacle, les roues avant sont soulevées pour éviter que le fauteuil roulant ne bascule.

Les fauteuils roulants électriques à traction centrale les plus avancés disposent également d'un système anti-tangage. Au freinage, le système Anti-Pitch empêche le fauteuil roulant de basculer brusquement vers l’avant. Une mécanique ingénieuse anti-plongée évite la sensation désagréable et inquiétante de « plonger » dans la suspension avant.

Un fauteuil roulant électrique à roues motrices centrales a beaucoup d’avantages pour les personnes qui vivent dans une habitation avec peu d’espace de circulation et pour celles qui ont des difficultés à conduire avec d'autres types de roues motrices.

Principales caractéristiques d'un fauteuil roulant électrique à roues motrices centrales

  • Une conduite intuitive
  • Le diamètre de braquage le plus compact
Le Quickie Q500 M: fauteuil roulant électrique à roues motrices centrales

Roues motrices traction (RMT)

Dans le cas d’un fauteuil roulant électrique traction, les grandes roues motrices se situent à l'avant du fauteuil roulant. Le centre de rotation se trouve entre ces roues motrices. Lorsque le fauteuil roulant pivote, la partie arrière du fauteuil va tourner autour de ce centre. Il faudra peut-être quelque temps pour qu’un patient s'habitue à cette caractéristique des RMP, à moins qu'il (ou elle) n'ait été cariste dans le passé.

Du côté confort de conduite en extérieur, ce type de base motrice est plutôt stigmatisé. C’est sans compter avec le gyroscope et d’autres solutions techniques qui ont été développées pour assurer un grand confort de conduite, même à vitesse élevée, et une excellente tenue de route.

Généralement les critères décisifs pour choisir un fauteuil roulant électrique RMT avec des roues motrices avant sont surtout : la posture assise et les préférences personnelles du patient.

Principales caractéristiques d'un fauteuil roulant électrique à roues motrices traction

  • Souvent la meilleure solution en cas de posture assise complexe
  • Excellente maniabilité et stabilité
Le Quickie Q500 F : fauteuil roulant électrique à roues motrices traction

Posture assise

Pour qu'un fauteuil roulant électrique roule correctement, il est important que la répartition du poids soit optimale. Il doit y avoir suffisamment de poids sur les roues motrices pour avoir une traction suffisante, mais aussi assez de poids sur les roues directrices pour une bonne stabilité.

La posture et la position d’assise d'un patient peut avoir une influence majeure sur le choix de la base motrice. Ainsi une base motrice traction est souvent la solution indiquée pour une personne avec une longueur de cuisse relativement courte, ou pour quelqu’un qui utilise un repose-jambes central à compensation de longueur et roule fréquemment avec les jambes levées (angle du repose-jambes important). L'emplacement le plus logique pour les roues motrices découle donc de la position du centre de gravité corporel en position assise. Additionnellement, le poids d’une coquille, un corset ou d’autres types d’orthèses peut aussi avoir une influence majeure. Un conseil : tenez compte aussi de la position assise (préférée) du patient. Imaginez par exemple l’influence d’une forte inclinaison du dossier.

Lors d'une session d’essai, regardez comment le poids du patient est réparti sur l’assise et imaginez les différentes bases motrices sous l’action de ce poids et cette répartition spécifique.

A part la posture assise, les possibilités de transfert peuvent également influencer le choix d’une base motrice. Les roues directrices d’un fauteuil à propulsion peuvent gêner lors d'un transfert assis-debout et dans le cas de roues motrices centrales on ne peut pas approcher un lève-personne par le côté, ce qui peut être l’habitude de (ou même une nécessité pour) certains patients.

Commande par un accompagnateur

Pour conclure j’aimerais attirer votre attention sur un aspect parfois oublié : si le fauteuil roulant électrique est pourvu d’une commande pour un accompagnateur, il peut être important de tenir compte également du confort de l’accompagnateur. L’importance dépendra de la fréquence et de la durée des moments d’assistance par un accompagnateur. Si cet aspect mène à choisir une autre base motrice, il faudra alors peser les intérêts de l’accompagnateur et les conséquences pour le patient.

La distance entre le centre de rotation de l'accompagnateur et le centre de rotation du fauteuil roulant détermine le confort de la personne qui marche derrière le fauteuil roulant.

En rouge, le centre de rotation du fauteuil roulant pour les différentes bases motrices.
En rouge, le centre de rotation du fauteuil pour les différentes bases motrices. En bleu, la position de l’accompagnant derrière le fauteuil. Plus la distance entre les points bleus et rouges est grande, plus difficile ce sera pour l’accompagnateur.

La base motrice à propulsion (RMP) a la plus courte distance entre les deux points et convient le mieux à une commande tierce-personne. Au moment de faire pivoter un fauteuil roulant électrique à traction (RMT), l’accompagnateur doit faire tout le tour pour suivre le mouvement du fauteuil roulant, ce qui peut être très désagréable.

Choisir la base motrice appropriée

Il existe une solution pour chaque utilisateur ! Le choix est plutôt vaste : quelle est la base motrice la plus appropriée pour votre patient ? Cet article est un bon point de départ pour comparer les caractéristiques des différentes bases motrices du point de vue conduite, confort et utilisation à l’extérieur ou à l’intérieur de la maison. Pensez à vérifier d’autres aspects importants : la répartition du poids sur les roues (liée à la posture et à la position du patient), d’éventuelles restrictions du point de vue des transferts, et le cas échéant, le confort d’un accompagnateur utilisant une commande tierce personne.

Le cadre ci-dessous vous donne un récapitulatif des performances de conduite des différentes bases motrices.

Aperçu des performances des roues motrices

Comme vous avez pu lire, de nombreux facteurs peuvent influencer le choix de la base motrice, mais le plus important sont l’opinion et les préférences personnelles du patient !

Related Posts

DISCLAIMER: RÉSERVÉ À UN USAGE PAR DES PROFESSIONNELS. CE SITE WEB NE PRODIGUE PAS DE CONSEILS MÉDICAUX. Sunrise Medical (« Sunrise ») ne fournit aucun conseil ou service médical. Ce site web - y compris, mais sans s’y limiter, le texte, les images, les illustrations, les descriptions et tous les documents correspondants auxquels il est fait référence (dénommé ci-après le « Site web ») - est conçu exclusivement comme une source d’information générale pour les professionnels qui sont mesure de traduire ces informations en applications cliniques et techniques ainsi qu’en solutions d’assise et de mobilité optimales pour les patients individuels. Les informations contenues sur ce site web ne peuvent pas remplacer un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel et ne peuvent pas être considérées comme tel. Ne basez jamais un avis médical ou des traitements (uniquement) sur les données de ce site web. Celles-ci sont toujours subordonnées aux informations provenant d'une formation (médicale) professionnelle. Il appartient toujours aux professionnels (cliniques) d’évaluer et de contrôler les informations proposées (quelle que soit leur source), ainsi que de les comparer à des sources indépendantes. L’utilisation de ce site web (et des informations qu'il contient) est uniquement à vos propres risques.